À suivre en éliminatoires de la CAN cette semaine

Le quatrième tour des éliminatoires de la CAN 2019 a lieu cette semaine. Voici quelques thèmes clés à suivre.

Le Cameroun ne doit pas lâcher
Alors que le peuple camerounais s'apprête à accueillir la prochaine Coupe d'Afrique des Nations, un sombre nuage plane sur l'équipe nationale. En tant qu'hôtes, ils devraient avoir une qualification automatique. Mais cela n’est pas gravé dans le marbre, car la Confédération Africaine de Football (CAF) n'a pas encore pris de décision finale quant à leur accueil. Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a déclaré qu'ils prononceront leur verdict final en novembre, après avoir abordé les questions de sécurité au Cameroun. Le Maroc est l’option prochaine s’ils décident de changer de pays hôte. Avec cette menace pesant sur les Lions Indomptables, l'équipe aura à cœur de continuer à gagner afin d'assurer sa qualification, que ce soit avec ou sans droits d'hôtes. Ils affrontent le Malawi cet après-midi.

L’Ouganda est presque là
Cela fait 39 longues années que les Uganda Cranes n'ont pas goûté à la CAN. Ces dernières semaines, la perspective de leur qualification semble de plus en plus réelle. Pour l’instant, les Cranes ont un pied dans la porte, et la seule chose qui les sépare d'une deuxième qualification internationale d’affilée est une victoire contre le Lesotho, à condition que la Tanzanie ne parvienne pas à battre le Cap-Vert. L'Ouganda s'est imposé 3-0 à domicile la semaine dernière contre les Lesothans, et il est facile d'imaginer le même scénario ce soir.

Les Kenyans croisent leurs doigts
Ça sera tout tranquille dans le groupe F cette semaine. Ceci est dû à l'impasse actuelle sur le statut de la Sierra Leone dans la compétition. Au début du mois, la fédération de football sierra-léonaise n'a pas réussi à lever une suspension qui lui avait été infligée par la FIFA. Le scénario probable est que la Sierra Leone sera retirée de la compétition et que leurs résultats seront effacés. Le Kenya est l’actuel leader du groupe avec sept points à son actif en trois matchs. Si les Leone Stars sont expulsés, on pourrait voir le Kenya en Coupe des Nations pour la première fois depuis 2004.

Le retour en grâce des Nord-Africains ?
Les équipes d'Afrique du Nord ont délivré une performance plutôt lamentable au Mondial de cette année. Heureusement pour eux, le vent semble tourner d’ici peu. La Tunisie revient de deux victoires consécutives en qualifications. Il en va de même pour l'Egypte, qui a battu le Niger 6-0 lors de son avant-dernier match de qualification et ensuite le Swaziland sur un score de 4-1 la semaine dernière. L'Algérie n'a pas eu la partie facile et son bilan affiche un nul et une victoire. N’empêche, elle a aussi une chance en or de se qualifier pour la phase finale de la CAN si elle s'impose à nouveau contre le Bénin cette semaine. La Tunisie pourrait également sceller sa 14ème qualification continentale avec une victoire au Niger. Si les Aigles de Carthage gagnent ce match-là, et l'Egypte bat le Swaziland à nouveau, nous pourrions voir les trois géants nord-africains en finale.

Une lutte tripartie dans le Groupe C
Le Groupe C est actuellement la poule la plus serrée. La bataille ira jusqu’au bout entre le Mali qui compte sept points à son actif (leader actuel), le Burundi, qui en compte cinq, et le Gabon qui dispose de quatre points. Le Sud-Soudan n'est plus dans la course, ayant perdu les trois éliminatoires qu'ils ont disputés jusqu'ici.